Le cerveau vélo

 

cerveau velo.pngPour avoir maintes fois été soulignés et mis en évidence sur mon blog (Le Tour de Thierry). Les bienfaits du vélo pour la santé relèvent aujourd’hui du truisme.
Surtout, cerveau vélo, on est enclin à ne les associer qu’au seul bien-être physique, et j’en est fait la preuve depuis mes deux ans de retour au cyclisme (silhouette plus fine, souffle retrouvé, musculature plus harmonieuse, perte de poids…)
Alors qu’ils sont tout aussi constitutifs de notre santé mentale.

IMG_20180826_174725.jpg
Oui un cerveau de cycliste se porte mieux qu’un cerveau de non sportif, en tout cas dispose de meilleurs atouts pour échapper à la dépression, au stress et à tout ce qui peut menacer la santé mentale, laquelle est liée à la santé physique. Qu’on le veuille ou… oui.
Qui n’a jamais fait de cyclisme ne peut imaginer cette forme d’apaisement que l’on ressent, une fois les kilomètres bouclés. L’expression « se vider la tête » prend alors tout son sens, tant on se sent psychologiquement léger et d’attaque pour enchaîner d’autres activités, plus intellectuelles comme ce texte que je suis en train d’écrire.
Parce qu’il vous oblige à vous focaliser sur les efforts ou les gestes à accomplir, le cyclisme distrait : on ne roule pas sur les routes en consultant sa messagerie électronique, pas plus qu’on ne fait de la marche en lisant le dernier article sur mon blog.

depositphotos_16905215-stock-photo-human-brain-with-arms-and.jpg
Le temps de la pratique, le cyclisme vous soustrait aux questions qui vous minent au quotidien et nettoie votre esprit pour vous le rendre comme neuf, prêt à l’emploi.
Un corps qui ne bouge pas est in corps qui rouille (comme votre vélo dans un coin de garage) hi !
Le moindre effort lui pèse, la moindre contrariété le met à l’épreuve, la force et la souplesse l’abandonnent. C’est pour cela que apres ma chute dans les Pyrénées en mai 2018 je n’est pas arrêté et tout doucement fait des séances d’home trainer, ma technique à été critiquer par mon club surtout que e n’est pas forcer au tout début.
Car cet enchaînement calamiteux se traduit par des sensations corporelles négatives dont le cerveau est immédiatement informé.
En bonne tour de contrôle de l’organisme, il ne tardera donc pas à traduire ce message pour le transformer en pensées négatives. Et en cerveau plombé par des pensées négatives est un cerveau dont le fonctionnement est altéré. Fort heureusement, la manip marche aussi dans d’autres sens. De la même manière, le cerveau en pensées positives toutes les sensations corporelles qui témoignent d’un corps qui se sent bien évolue dans l’espace, travaille sa mobilité. C’est ainsi qu’un corps en forme garantit un cerveau en forme.
Ce lien entre l’activité du corps et celle du cerveau passe par les bons offices de neurotransmetteurs dont la production par l’organisme augmente naturellement et systématiquement en cas d’activité physique.
Et j’en suis vraiment un grand exemple.
Voila pourquoi je fais du vélo et je vous invite a venir faire quelques balades avec moi comme la fait Anna il y a quelques jours.

Thierry et anna le 25 8 2018 a cote du lavoir.jpg

la carte et denivele sortie du 25 8 2018.JPG
A bientôt sur les routes du Gers et Hautes Pyrénées dans notre belle région d’Occitanie.
Pour celles et ceux qui n’ont pas de vélo je loue à Marciac des vélos et casques.
Thierry Mollé

IMG_20180826_175206.jpg

Sortie avec le club du jeudi 8 Mars

La sortie du jeudi 8 mars 2018 avec le club la ROUE LIBRE SAINT GERMOISE voir mon blog https://letourdethierry.wordpress.com

carte sortie du 8 mars 2017.JPG

C’est un beau soleil printanier qui a accueilli les cyclistes de la Roue Libre Saint Germoise chez Jeannine et Essio de Barcelone du Gers. Beau succès pour cette balade transfrontalière entre Occitanie et grande Aquitaine.

IMG_20180308_125757.jpg

Les Barcelonnais nous ont préparer un magnifique circuit de 76 km 200 nous avons pu découvrir des paysages variés et magnifique avec une belle côte (la côte de Simacourbe) une montée de 4ème catégorie.

cote de lussagnet simacourbe 8 mars 2018 satelite.JPG

cote simacourbe sortie du 8 mars 2018.JPG

km  sortie du 8 mars 2018.JPG

 

Nous avons traversé les villages suivants : SEGOS, LUSSON, LUSSAGNET, SIMACOURBE, SAINT JEAN POUTCHE, TADOUSSE USSAU, AURENSAN, LANNUX, BARCELONNE DU GERS

 

Retour par la vallée pas de vent quelques accélérations et un sprint final au panneau de Barcelone suivie d’un énorme ravito, Jeannine avait préparer un tres bon gouter avec gâteaux maison et une bonne bière pour la récupération j’étais aux anges.

Cette convivialité familiale du club me fait vraiment chaud au cœur et ça me change un peu des soucies familiaux dû par mes parents âgés en ce moment.

cote de lussagnet simacourbe 8 mars 2018 satelite

logo gm le tour de thierryThierry Mollé

IMG_20180308_125810.jpg

 

 

Le casque route Indispensable à la sécurité

casque-ekoi-corsa-light-fluo-jaune
Mon futur casque fluo a la fois et aux couleurs de mon futur club

le casque vélo route œuvre pour le confort du cycliste. Protection, aération, champ de vision, aérodynamisme : les casques vélo route répondent à de nombreuses contraintes.

Il est très important de porter un casque lorsque que l’on fait une sortie vélo et surtout un casque fluo pour être vue en cette période hivernale ou le temps est plutôt sombre où la nuit tombe vite et où le beau temps n’est pas toujours au rendez-vous.

Pas obligatoire, mais vivement recommandé le casque de vélo fait partie de l’équipement de base du cycliste. Allié de protection qui suit le cycliste lors de ses sorties, il doit être confortable et approprié à son usage. Quelques conseils pour choisir son casque.

corsa ar
CASQUE EKOI CORSA LIGHT PRO

Ne pas prendre un casque trop bon marché.

Les gammes de prix des différents casques vélo sont souvent très variées allant de 20€ à plusieurs centaines d’euros sur des casques homologués. Moi je conseille vivement un casque milieu de gamme dans les 60 voir 80 euros. Les différences notables (hors design et marque) résident principalement dans le fait que le casque peut être composé de matériaux différents, qu’il peut avoir des éléments de confort supplémentaires ou encore que la technique de fabrication ne soit pas la même.

Les différents éléments qui composent un casque

Un casque est composé de plusieurs éléments clefs qui permettent une protection optimale de la tête en cas de chute. Voyons tous ces éléments en partant de l’extérieur :

la-composition-dun-casque-velo.jpg

Les décorations : Pour donner différents looks aux casques, les fabricants utilisent une feuille de PVC ou de polymère sur laquelle ils impriment les motifs et couleurs de leur choix. Cette feuille va être assemblée à une plaque de PVC qui composera la coque extérieure.

La coque extérieure : Cette coque permet de protéger le casque des légers chocs, c’est une première protection. Cette coque est composée d’une plaque de PVC qui est passée dans une machine appelée la Thermo-formeuse et qui va la chauffer et lui donner la forme d’un moule par un système d’aspiration. Il suffit ensuite de la laisser refroidir pour qu’elle garde la forme du moule.

La coque interne : C’est cette partie qui assure ensuite la grande partie de la protection. Composée à partir de perles de polyester, ces dernières seront mélangées à de la vapeur pour gonfler et épouser parfaitement la forme d’un moule. La coque interne et externes sont ensuite assemblées via une presse qui soudera parfaitement ces deux composants.

Les composants complémentaires : Une fois le casque moulé et assemblé, les fabricants y ajoutent les sangles de fermeture, les systèmes de molettes si besoin et les coussinets pour le confort et l’ajustement.

Les différents matériaux utilisés sont importants pour le choix de votre nouveau casque.

Un des critères qui va faire varier le prix d’un casque est dans un premier temps les matériaux choisis. En effet selon l’utilisation de matériaux plus résistants ou plus légers le prix du casque en sera forcément impacté. Parmi les principales différences sur ce point, les matériaux peuvent changer au niveau de la coque extérieure. Au lieu d’être en PVC cette dernière peut-être en polycarbonate ou en ABS. Elle peut également être renforcée par des pièces en carbone. L’utilisation de ces différents matériaux, permet une protection plus grande et une meilleure résistance aux intempéries et au soleil.

Moi mon choix de mon futur casque est en polycarbonate

Le casque route officiel de l’équipe UCI world tour AG2R LA MONDIALE et casque VTT officiel du team BH (2ème team mondial VTT)

Compétition route ou VTT Compatible avec les coques amovibles CORSA LIGHT 2 (uniquement)

Coque Full In Mold : dessus et dessous – 24 ventilations – 10 ventilations arrières – Mousses en Cool max – Sangles ajustables sous chaque oreille – Maintien occipital ajouré avec molette de réglage cran par cran – Maintien occipital réglable de bas en haut – Poids S/M 185 gr – Poids L/XL 220 gr – Homologué normes CE 2 Tailles : – S/M (54/58cm) – L/XL (59/62cm)

La norme CE (NF EN ISO 12312-1:2013 + ISO 12312-1 2013) est conforme aux lois en vigueur dans les pays de l’Union europeenne. Cette norme CE 1078 n’est pas valable aux USA ( norme CPSC obligatoire) ou en Australie. Nous vous conseillons (si vous vivez hors de l’Union européenne )de vous informer sur la norme en vigueur conforme aux lois de votre pays.

Composition

– EPS haute densité ultra leger

Voici la vidéo de Marion qui parle de son super casque le POC OCTAL.

le Poc est un super casque j adore la forme mais un peu cher pour moi.

Essaie du casque Bollé par Cédric super avec ses coques amovible voir la vidéo

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

 

Les cyclistes amateurs

img129 (2)

C’est l’opposition avec le sport professionnel. Les amateurs constituent la base de la pyramide. Si les pros sont la vitrine parfois fragile du cyclisme, eux en sont les fondations solides, C’est aussi comme cela que l’on nomme les grands connaisseurs, quelle que soit leur passion. Un mot qui est lié, pour beaucoup, à la découverte d’une discipline sportive. Se mettre au vélo, c’est la première étape. Par la suite, on devient rapidement un amateur de ces sensations nouvelles. Battre la campagne et découvrir de nouveaux horizons développe un fort sentiment de liberté. Et que dire de tous ceux qui vouent un culte sans limites à leur nouvelle machine ? J’ignore s’il existe d’autres disciplines ou le pratiquant tombe littéralement amoureux de son matériel.

Les cyclistes amateurs font vivre le marché du cycle et son industrie. Ils peuvent être licenciés d’une fédération, mais la majorité d’entre eux ne pratique pas la compétition. Ils roulent juste pour le plaisir, mais ils restent néanmoins de grands connaisseurs de notre sport. Ils ont parfois des compétences en mécanique et apprécient le goût de l’effort.

Le milieu amateur correspond aux instants que l’on pourrait qualifier de plaisirs.

J’y repense parfois avec un brin de nostalgie.img133 (2).jpg

logo gm le tour de thierryThierry Mollé

dessin de simon