VIVONS VELO C’EST AUJOURD’HUI

vivons velo banniere.jpg

La 3 e  éditions de Vivons vélo c’est aujourd’hui à Saint Germé pour une petite balade de 30 km ouvert à tout le monde( Circuit facile)

1 Vélo

1 Casque

Alors rendez vous à 9h15 sur la place du foyer (au village)

Accueil et briefing d’avant excursion. Nos moniteurs vous parlerons de l’application vivons vélo et du déroulement de la sortie.

Cadeau à chaque participants plus pot de l’amitié au foyer de saint Germé.

affiche vivons velo 23 juin.jpg

Attention un prochain Vivons Vélo est prévue le 8 juillet 2018 (circuit difficile)

Saint-Lary-Soulan
dimanche 08 juillet 2018 – 08H30

Avec l’ascension du col du Portet (parcours difficile)

Distance totale 32 km ( 16 km montée et 16 km descente)

Port du casque obligatoire

Tous types de vélo.

Inscription ici

Suite à la réouverture du col à la circulation le 8 juillet et à l’inauguration.

Si le Tour n’est jamais passé par le col du Portet, c’est que 8 km de route sur les 20 que compte la montée de Saint-Lary jusqu’au sommet, à 2.200 m d’altitude, ne sont pas goudronnés. Alors, dans les prochaines semaines, la municipalité de Saint-Lary-Soulan va effectuer des travaux pour poser un revêtement en goudron sur la chaussée. Des aménagements concernant l’évacuation des eaux de pluie seront également réalisés. Comme chaque année, le col de Portet est fermé à la circulation jusqu’au 31 mai. Mais cette année, en raison des travaux, la route ne sera pas rouverte aux voitures et aux vélos avant le 8 juillet prochain. De plus, pour les préparatifs du Tour de France, la route sera à nouveau fermée quinze jours avant l’étape.

Aucun véhicule ne sera autorisé à l’emprunter, sauf les voitures suivant le peloton le jour de la course. Aucun stationnement n’y sera également autorisé pour les voitures et les camping-cars. Ces derniers pourront se garer au niveau du Pla d’Adet. Pour les spectateurs qui désireront se rendre au sommet pour voir l’épilogue de l’étape, il leur faudra prendre soit une télécabine, soit un télésiège.

vivons velo 2 velos

 

 

 

Le casque route Indispensable à la sécurité

casque-ekoi-corsa-light-fluo-jaune
Mon futur casque fluo a la fois et aux couleurs de mon futur club

le casque vélo route œuvre pour le confort du cycliste. Protection, aération, champ de vision, aérodynamisme : les casques vélo route répondent à de nombreuses contraintes.

Il est très important de porter un casque lorsque que l’on fait une sortie vélo et surtout un casque fluo pour être vue en cette période hivernale ou le temps est plutôt sombre où la nuit tombe vite et où le beau temps n’est pas toujours au rendez-vous.

Pas obligatoire, mais vivement recommandé le casque de vélo fait partie de l’équipement de base du cycliste. Allié de protection qui suit le cycliste lors de ses sorties, il doit être confortable et approprié à son usage. Quelques conseils pour choisir son casque.

corsa ar
CASQUE EKOI CORSA LIGHT PRO

Ne pas prendre un casque trop bon marché.

Les gammes de prix des différents casques vélo sont souvent très variées allant de 20€ à plusieurs centaines d’euros sur des casques homologués. Moi je conseille vivement un casque milieu de gamme dans les 60 voir 80 euros. Les différences notables (hors design et marque) résident principalement dans le fait que le casque peut être composé de matériaux différents, qu’il peut avoir des éléments de confort supplémentaires ou encore que la technique de fabrication ne soit pas la même.

Les différents éléments qui composent un casque

Un casque est composé de plusieurs éléments clefs qui permettent une protection optimale de la tête en cas de chute. Voyons tous ces éléments en partant de l’extérieur :

la-composition-dun-casque-velo.jpg

Les décorations : Pour donner différents looks aux casques, les fabricants utilisent une feuille de PVC ou de polymère sur laquelle ils impriment les motifs et couleurs de leur choix. Cette feuille va être assemblée à une plaque de PVC qui composera la coque extérieure.

La coque extérieure : Cette coque permet de protéger le casque des légers chocs, c’est une première protection. Cette coque est composée d’une plaque de PVC qui est passée dans une machine appelée la Thermo-formeuse et qui va la chauffer et lui donner la forme d’un moule par un système d’aspiration. Il suffit ensuite de la laisser refroidir pour qu’elle garde la forme du moule.

La coque interne : C’est cette partie qui assure ensuite la grande partie de la protection. Composée à partir de perles de polyester, ces dernières seront mélangées à de la vapeur pour gonfler et épouser parfaitement la forme d’un moule. La coque interne et externes sont ensuite assemblées via une presse qui soudera parfaitement ces deux composants.

Les composants complémentaires : Une fois le casque moulé et assemblé, les fabricants y ajoutent les sangles de fermeture, les systèmes de molettes si besoin et les coussinets pour le confort et l’ajustement.

Les différents matériaux utilisés sont importants pour le choix de votre nouveau casque.

Un des critères qui va faire varier le prix d’un casque est dans un premier temps les matériaux choisis. En effet selon l’utilisation de matériaux plus résistants ou plus légers le prix du casque en sera forcément impacté. Parmi les principales différences sur ce point, les matériaux peuvent changer au niveau de la coque extérieure. Au lieu d’être en PVC cette dernière peut-être en polycarbonate ou en ABS. Elle peut également être renforcée par des pièces en carbone. L’utilisation de ces différents matériaux, permet une protection plus grande et une meilleure résistance aux intempéries et au soleil.

Moi mon choix de mon futur casque est en polycarbonate

Le casque route officiel de l’équipe UCI world tour AG2R LA MONDIALE et casque VTT officiel du team BH (2ème team mondial VTT)

Compétition route ou VTT Compatible avec les coques amovibles CORSA LIGHT 2 (uniquement)

Coque Full In Mold : dessus et dessous – 24 ventilations – 10 ventilations arrières – Mousses en Cool max – Sangles ajustables sous chaque oreille – Maintien occipital ajouré avec molette de réglage cran par cran – Maintien occipital réglable de bas en haut – Poids S/M 185 gr – Poids L/XL 220 gr – Homologué normes CE 2 Tailles : – S/M (54/58cm) – L/XL (59/62cm)

La norme CE (NF EN ISO 12312-1:2013 + ISO 12312-1 2013) est conforme aux lois en vigueur dans les pays de l’Union europeenne. Cette norme CE 1078 n’est pas valable aux USA ( norme CPSC obligatoire) ou en Australie. Nous vous conseillons (si vous vivez hors de l’Union européenne )de vous informer sur la norme en vigueur conforme aux lois de votre pays.

Composition

– EPS haute densité ultra leger

Voici la vidéo de Marion qui parle de son super casque le POC OCTAL.

le Poc est un super casque j adore la forme mais un peu cher pour moi.

Essaie du casque Bollé par Cédric super avec ses coques amovible voir la vidéo

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

 

La tenue 100% cycliste

Comme une seconde peau il faut être bien sur le vélo de la tête aux pieds!

14556590_930295550407629_7017677767042578235_o

Soit vous débutez et vous devez tout acheter, soit vous estimez que votre panoplie n’est plus du tout à la mode ; avant d’être trop ringard (e), changez !

20161029_112534

Savoir choisir vos vêtements

Le fonctionnel, le confort primeront sur les belles couleurs.

Mieux vaut trop vous couvrir que pas assez.

20170515_183413

 

Pour les personnes « enveloppées », survêtement préférable aux vêtements trop collants.

Le bon plan : un tissu mélangeant résistance à l’usure (polyester), confort (coton), élasticité (lycra).

Vous devez disposer d’une bonne liberté de mouvement : les adeptes du vélo loisir n’aiment guère se sentir serré au niveau des bras, du cou de la ceinture ; ils préféreront les peaux de chamois des cuissards préformés, plus larges.

Choisissez des vêtements légers , ce qui n’empêche point de doubler le cuissard par grand froid, de penser lors de l’achat au nombre des poches (à leur fermeture aussi), à la qualité des fermetures à glissière(haut du maillot cycliste, veste de survêtement).

Pour le VTT il existe des maillots anti-chaleur à mailles plus grosses pour une meilleure aération compte tenu de la vitesse plus faible que sur la route.

Prenez des tissus modernes : séchant rapidement après lavage (maillot et surtout cuissard doivent être disponible le lendemain), évacuant le plus possible l’humidité de la transpiration donc évitant la désagréable sensation de froid avec un vêtement mouillé, des tissus ni trop raides (irritant la peau) ni trop souple (ne restant pas en forme).

Surveillez à l’achat la qualité des coutures et soudures sur les vestes thermiques en néoprène.

La peau de chamois naturelle à disparu : elle était difficile à entretenir, peu hygiénique ; la synthétique est préformée, donc déjà adaptée à l’anatomie, sans coutures, très absorbante, aisément lavable, douce au toucher, traitée contre les bactéries et séchant vite. Pratique : le short à cuissard interne.

N’oublier pas un coupe-vent léger (avec ou sans manches), pliable au point de se fourrer dans une poche du maillot : il est passe-partout, multi-usage (imperméable par temps de pluie, blouson quand il fait froid et notamment en haut d’un col ou si vous revenez face au vent du nord, protecteur durant les minutes d’attente sur la ligne de départ d’une compétition et après l’arrivée pour ne pas prendre froid).

Indispensables

Vous protéger correctement au bas du dos (d’où l’utilité du maillot cycliste, conçu long à cet effet).

Par grand froid, un cuissard long, des gants (avec peut-être des sous-gants en soie), un bonnet protégeant les oreilles et le crâne, des couvre-chaussures, une veste thermique voire une chasuble en fil d’aluminium tissé (qui laisse respirer), des lunettes à écran non teinté.

Pour la pluie, du Goretex (blouson, gants).

Chaussures

Chaussures pour pédales automatiques (compatible avec les pédales du vélo, c’est capital à prendre en compte à l’achat) avec, au choix, chaussures à mini-talon autorisant la marche (pour les cyclotouristes qui aiment s’arrêter en cours de route, pour la plupart des vététistes) ou chaussures de compétition,

Chaussures adaptables aux cale-pieds,

Chaussures cycliste striées s’adaptant ainsi aux pédales crantées (en cas de secours, utilisez des « jogging » à semelles peu épaisses).

Conseils de Thierry

Achetez vos chaussures en fin d’après-midi quand vos pieds ont gonflé.

Prenez- les avec une demi pointure de plus que vos chaussures d’usage quotidien : vos pieds ne doivent pas être trop serrés afin de ne pas freiner la circulation sanguine, le gros orteil devant seulement effleurer la chaussure.

En même temps choisissez des socquettes conçues pour le vélo : absorbantes, élégantes.20170424_155229

 

Les chaussures cycliste requièrent peu d’entretien : après utilisation, laissez -les sécher en un lieu sec et aéré (pas dans un placard ni au soleil) ; nettoyer-les avec une brosse non dure, si nécessaire avec de l’eau savonneuse puis douce.

20170912_162814[1]