Le cerveau vélo

 

cerveau velo.pngPour avoir maintes fois été soulignés et mis en évidence sur mon blog (Le Tour de Thierry). Les bienfaits du vélo pour la santé relèvent aujourd’hui du truisme.
Surtout, cerveau vélo, on est enclin à ne les associer qu’au seul bien-être physique, et j’en est fait la preuve depuis mes deux ans de retour au cyclisme (silhouette plus fine, souffle retrouvé, musculature plus harmonieuse, perte de poids…)
Alors qu’ils sont tout aussi constitutifs de notre santé mentale.

IMG_20180826_174725.jpg
Oui un cerveau de cycliste se porte mieux qu’un cerveau de non sportif, en tout cas dispose de meilleurs atouts pour échapper à la dépression, au stress et à tout ce qui peut menacer la santé mentale, laquelle est liée à la santé physique. Qu’on le veuille ou… oui.
Qui n’a jamais fait de cyclisme ne peut imaginer cette forme d’apaisement que l’on ressent, une fois les kilomètres bouclés. L’expression « se vider la tête » prend alors tout son sens, tant on se sent psychologiquement léger et d’attaque pour enchaîner d’autres activités, plus intellectuelles comme ce texte que je suis en train d’écrire.
Parce qu’il vous oblige à vous focaliser sur les efforts ou les gestes à accomplir, le cyclisme distrait : on ne roule pas sur les routes en consultant sa messagerie électronique, pas plus qu’on ne fait de la marche en lisant le dernier article sur mon blog.

depositphotos_16905215-stock-photo-human-brain-with-arms-and.jpg
Le temps de la pratique, le cyclisme vous soustrait aux questions qui vous minent au quotidien et nettoie votre esprit pour vous le rendre comme neuf, prêt à l’emploi.
Un corps qui ne bouge pas est in corps qui rouille (comme votre vélo dans un coin de garage) hi !
Le moindre effort lui pèse, la moindre contrariété le met à l’épreuve, la force et la souplesse l’abandonnent. C’est pour cela que apres ma chute dans les Pyrénées en mai 2018 je n’est pas arrêté et tout doucement fait des séances d’home trainer, ma technique à été critiquer par mon club surtout que e n’est pas forcer au tout début.
Car cet enchaînement calamiteux se traduit par des sensations corporelles négatives dont le cerveau est immédiatement informé.
En bonne tour de contrôle de l’organisme, il ne tardera donc pas à traduire ce message pour le transformer en pensées négatives. Et en cerveau plombé par des pensées négatives est un cerveau dont le fonctionnement est altéré. Fort heureusement, la manip marche aussi dans d’autres sens. De la même manière, le cerveau en pensées positives toutes les sensations corporelles qui témoignent d’un corps qui se sent bien évolue dans l’espace, travaille sa mobilité. C’est ainsi qu’un corps en forme garantit un cerveau en forme.
Ce lien entre l’activité du corps et celle du cerveau passe par les bons offices de neurotransmetteurs dont la production par l’organisme augmente naturellement et systématiquement en cas d’activité physique.
Et j’en suis vraiment un grand exemple.
Voila pourquoi je fais du vélo et je vous invite a venir faire quelques balades avec moi comme la fait Anna il y a quelques jours.

Thierry et anna le 25 8 2018 a cote du lavoir.jpg

la carte et denivele sortie du 25 8 2018.JPG
A bientôt sur les routes du Gers et Hautes Pyrénées dans notre belle région d’Occitanie.
Pour celles et ceux qui n’ont pas de vélo je loue à Marciac des vélos et casques.
Thierry Mollé

IMG_20180826_175206.jpg

Publicités

Les villages Gersois, vélo le bien être

 

Les sorties en cyclotourisme dans le Gers du bonheur, il y a pas que l’assiette dans notre département la beauté de tous ces petits villages que l’on traverse, les premières fleurs du mois de mai. Les vues en vélo sont remarquable.

au chateau deau dirc saint christaud
Entre Laveraet et Bassoues la randonnée de villecomtal le 5 mai 2018
IMG_20180506_104804
Eglise de Barran avec son clocher*

Grace au vélo vous pouvez vivre cela. Sortir de tous ces écrans et prendre un grand bol d’air en vélo et en nature.

Le vélo est donner à tout le monde pas besoin d avoir du haut de gamme de faire des kilomètres au début juste un peu pour votre santé et apres ont progresse tout doucement. Ce n’est pas de la compétition.

Le château d’eau de Saint Christaud entre Marciac et Bassoues

La vie tiens qu’a un fil apprenez a vivre tout simplement.

Obésité, maladies cardio-vasculaires, diabètes…
« L’obésité causée par le manque d’activité physique est une des plus grandes menaces pour la santé dans l’Union Européenne. Elle touche plus de 200 millions de personnes en Europe, dont 3 millions d’enfants. Dans 99% des cas, l’influence de l’environnement dans l’augmentation de l’obésité est prépondérante.

Le manque d’activité physique conduit directement à des états graves comme les maladies cardio-vasculaires et les diabètes de type II. Au Royaume-Uni, l’inactivité coûtait en 2003 plus de 11,7 milliards d’euros par an.

La raison principale en est le manque d’accès à des espaces naturels sécurisés où les enfants peuvent jouer et les adultes se promener. »
Dépressions, stress, grandes fatigues, …
« Il n’a pas seulement été démontré que la nature encourage l’activité physique, elle a également des effets sur notre bien-être psychique.

Les dépressions et autres maladies qui leur sont liées devraient devenir les pathologies les plus répandues d’ici à 2020. Un grand nombre d’études montre comment la nature aide à guérir le stress et les grandes fatigues, et comment le développement physique et socio-émotionnel des enfants est stimulé par un contact direct avec la nature. »
Les enjeux sont de taille ! Partant de l’exemple des dépressions, on comprend facilement que les enjeux peuvent être de taille : Santé physique et mentale des personnes concernées, et impact sur leur entourage, quand on connaît les souffrances que peut générer ce mal du siècle, Finances publiques, quand on compare le coût des médicaments avec ceux d’un bon bol d’air, et qu’on les relie à l’ampleur des phénomènes, Ecologie, les expériences positives de contact avec la nature favorisant les prises de consciences et les engagements en sa faveur.

alors en selle, de nos jour tout est possible et je me répète

« La vie tiens qu’a un fil apprenez a vivre tout simplement »

Église_de_Maulichères_-_façade
Eglise de maulichères

Eglise de Maulichères 10ème et 12ème siècle

Bâtie dans un grand appareil, cernée de contreforts massifs qui doivent dater du 10ème siècle, apogée du style roman. Une seule nef compose l’édifice. Le mobilier de l’église est classé, des vases, urnes avec anses surmontent les colonnes. Le retable est celui des anes, avec une triple représentation angélique des trois archanges.

*Pourquoi le clocher de l’église du village de Barran est-il hélicoïdal ?

L’église de Barran est connue pour son curieux clocher et sa flèche si particulière en forme d’hélice. Elle aurait été reconstruite après le passage de Montgomery en 1569. Elle subit une restauration importante au XIXe siècle, mais c’est en 1971 que la flèche fut réparée par les Compagnons de Saint-Sylvain d’Anjou.

C’est le clocher tors le plus au sud de la France ; le plus au nord se trouvant à Verchin dans le Pas-de-Calais. Pour l’instant, il en est dénombré 82 en Europe, dont 33 en France, 2 au Danemark, 3 en Angleterre, 24 en Allemagne, 8 en Belgique, 3 en Suisse, 8 en Autriche et 1 en Italie.
Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner ces merveilleux ouvrages des Compagnons charpentiers : flammés, vrillés, tors, tordus, tournés, torsadés, hélicoïdaux, en spirale, en limaçon…

Pourquoi cette forme ? Les compagnons de Saint-Sylvain-d’Anjou qui ont entièrement restauré la flèche de Barran pensent qu’elle fût construite torse dès le départ. La torsion, de la gauche vers la droite, s’est ensuite accentuée, provoquant une cassure au milieu de l’édifice et entraînant un dévers important de la pointe du clocher. Seule la partie inférieure est torse (1/8ème de tour), la partie supérieure possédant des arêtiers droits.
Elle est bâtie sur une tour carrée dont le dernier étage, débordant, est habillé d’ardoises et recouvert d’une toiture en forme de pyramide à base carrée. La flèche s’élève ensuite sur un plan octogonal et monte jusqu’à près de 50 mètres.

IMG_20180510_175319

IMG_20180505_180359.jpg

Thierry Mollé