Je rejoins l’association PHI 65

C’est un grand plaisir pour moi de vous annoncer que ce début 2018, je rejoins l’association PHI 65 à Ibos (Tarbes) (La Pharmacie Humanitaire International)

PHI

Je vais faire la réparation des fauteuils roulant et du matériel médical dans les entrepôts de la PHI 65 et dans mon atelier à Marciac.

Je suis content de voir cet élan de solidarité et toutes ces personnes qui se sont mobilisées pour la cause.

IMG_20180116_165050.jpg

Les missions de PHI 65 Favoriser l’accès aux soins et aux médicaments des plus démunis, en France et dans les pays en développement en offrant du matériel médical, chirurgical, des pansements et toute sorte de consommables de santé. De plus, cette démarche vise à lutter contre le gaspillage.

IMG_20180116_165039.jpg

Les collectes :Radiographies inutiliséesLunettes usagéesMatériel médicalDéambulateursBéquillesFauteuil roulantPetits matériels

Vous pouvez apporter le petit matériel directement A Marciac

Téléphoner avant au 07.68.44.02.90 (Thierry Mollé)

le matériel plus encombrant au 05 62 90 06 29

Transfert (Marciac Ibos) chaque semaine à l’entrepôts PHI 65

IMG_20180116_165045.jpg

OU

A la pharmacie du Méridien  téléphoner pour le matériel plus encombrant

au 05 62 90 06 29

Retrouvez les actualités de PHI 65 sur Facebook : https://www.facebook.com/PHI65/

Site de PHI France : http://www.phi.asso.fr/index.html

#pharmaciedumeridien
#hautespyrennes
#PHI65

IMG_20180116_165057.jpg

Si vous travaillez dans le secteur médical et que vous pourriez obtenir de l’équipement qui peut être encore utilisé, nous vous serions reconnaissants de nous le signaler, Merci à vous tous.

24991174_1525527290857760_8302853707754446053_n.jpg

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

 

Les vélos ELVISH une histoire Paloise

Les vélos ELVISH une histoire Paloise

elvish_emb

Aujourd’hui je vous parle des vélos Elvish car dans mes débuts d’apprentissage à Tarbes au magasin Les Cycles Lignon, j’ai vendu des vélos de cette marque et même connu la fin de Elvish. J’ai fait repeindre mon cadre chez Elvish.

R-ELVISH-63.jpg

 imagesM3S1T9TE.jpgimagesV93VQZIN.jpg

De Southampton à Pau

Les vélos Elvish remonte à 1883 avec la première fabrication en Angleterre, le premier vélo de cette marque est fabriqué à Southampton. Avant d’arrivé à Pau.

 Ces vélos font le tour du monde, exportées des Indes à l’Afrique du Sud.

La chaîne de fabrication est détruite pendant la première guerre mondiale.

C’est à Bordeaux que les vélos sont à nouveau fabriqués, et ce jusqu’à la mort du repreneur, alors que les premiers coureurs cyclistes les utilisent en compétition. En 1928.

Victor Fontan le palois est équipé par cette superbe marque dont le maillot est vert à bande jaune. En 1929, le maillot toujours vert porte une bande rouge. En 1930, Elvish s’associe à Alleluia.Et le père de mon ancien patron Henri Lignon à été coureur Professionnel il était dans l’équipe Alléluia- Continental en 1927 et Victor Fontan à couru avec Henri Lignon.

Henri_Lignon_02
Henri Lignon

Henri Lignon Coureur Pro et père de Charles et André coureurs professionnel

Monsieur Grosnier  le nouveau patron des Cycles Elvish, s’associe au grand cycliste béarnais de l’époque, Victor Fontan (1892-1982) et l’équipe devient « Elvish Fontan » en 1928.

Ces fameux vélos Elvish, choisis par beaucoup de champions du Tour n’ont pas connu le carbone !

Ensuite, les vélos Elvish furent longtemps montés dans un petit atelier situé à Pau l’atelier se situait à l’angle de la rue du Docteur Dassieu et de la rue de Livron et à cette époque j étais déjà apprenti à Tarbes et mon patron était client de la marque suite au lien entre Fontan et Lignon.

Voici quelques coupures de journaux de l’époque

2 ticket elvish.JPG

ticket fontan elvish.JPG

 

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

Vélo travail école du cyclisme

img174.jpg

Sortie d’école pas le choix il fallait bosser, je suis parti en apprentissage à Tarbes dans un magasin de cycles motocycles le plus renommer de Tarbes à l’époque.

Tout en associant mon sport favori, à l’époque j’étais junior. Comme je partais pour la semaine c’était très dur pour l’entrainement et du abandonner mon sport pour le travail 2 ans plus tard.

Mon CAP en poche mon parton ma gardé, j’ai passé mes 10 premières années de travail à Tarbes au milieu des vélos.

J’étais resté actif au vélo club (dirigeant) et mon père vice-président. Suite à l’évolution du club j’ai passé mon brevet d’éducateur 1er degré FFC au CREPS à Toulouse.

Grace aux éducateurs dans le club, le vélo club a ouvert l’école du cyclisme à Marciac.

A la demande du ministre de la jeunesse et sport, les éducateurs des clubs ont présentés leurs sports à l’école le fameux « contrat bleu ».

Ces activités permettaient de découvrir sous forme ludique les différents sports tout au long de l’année. Cette activité périscolaire s’adressait aux enfants scolarisés en primaire.

Il fallait des vélos et à l’époque mon père et moi avons fait de la récup et monté des petites courses en tailles roues de 450, 500, 600 (aujourd’hui de 16 à 24 pouces) et peint aux couleurs du club.

Beaucoup de maintenances car beaucoup de casses.

Et la récompense pour nous c’était de les sortir pour les rencontres entre écoles du cyclisme d’Auch, Mazamet, Castelsarrasin, Toulouse… et les championnats…

Que de bons souvenirs, c’était le bon temps…

Thierry Mollé

thierry velo annee 80 001

logo le tour de thierry