Un Faggin chez Le Tour de Thierry

 

faggin logo 70 ans

IMG_20181025_175215

Nouvelle trouvaille ce Faggin d’origine Italienne. Et vous savez comment sont les Italiens faut que ça pète! et moi Thierry Mollé fan de cycles course vintage ça va péter! 

IMG_20181025_175242

Une belle histoire de ce fabricant Italien de Padoue

Faggin Bikes est l’une des rares entreprises italiennes à produire encore des cadres de vélo fabriqués à la main conformément aux normes de qualité les plus strictes. Fondée dans le nord de l’Italie par l’ancien cycliste padouan Marcello Faggin en 1945, la société fête ses 70 ans. L’entreprise familiale, toujours dirigée à Padoue, a pour mission principale de faire de la construction de cadres une pratique transversale à travers l’acier, l’aluminium, le titane et la fibre de carbone.

L’histoire de Faggin s’articule autour de deux pôles: la production internationale et le support des équipes cyclistes. Au cours des années 1980, la direction du fondateur, Marcello, s’est progressivement déplacée vers le champ de course, en confiant la direction de l’entreprise à ses quatre filles. La fille de Marcello, Cristina, est actuellement responsable de la gestion et son mari, Massimo, est l’artisan des cadres Faggin depuis 1976.

Les années 1980 représentaient l’âge d’or du cyclisme italien et Faggin incarnait, entre autres marques, les valeurs des constructeurs historiques de cadres dans le monde entier. Des dizaines de milliers de vélos italiens – admirés pour leurs qualités esthétiques et techniques – ont été exportés chaque année dans le monde entier. D’innombrables équipes étrangères ont choisi des produits italiens pour leurs coureurs, renforçant ainsi le prestige des entreprises italiennes également d’un point de vue sportif. Grâce aux réalisations de Faggin, la société équipe en 1984 l’équipe italienne de poursuite cycliste aux Jeux olympiques de Los Angeles.

Au cours des années 1990, lorsque les nouveaux matériaux sont devenus très populaires, l’atelier s’est actualisé sans oublier les racines de la pratique du fondateur.

Le seul amour véritable a toujours été le cadre en acier classique, mais Faggin a acquis sa réputation dans la construction de cadres en proposant également des cadres en aluminium, titane et fibre de carbone, fabriqués à la main avec une attention méticuleuse aux détails.

Aujourd’hui, la société a abandonné l’approche de la production à grande échelle pour se consacrer entièrement à la fabrication manuelle du produit italien le plus précis, tout en respectant les règles strictes traditionnelles.

 Celui-ci date des années 80, et je me souviens de la personne qui a couru sur ce vélo en minime cadet c’était mon époque. je l’ai acheter dans l état. Apres plusieurs mains le matériel dessus a changer, je vais le décaper, repeindre, nettoyer les chromes et le restaurer avec du matériel de la même époque.

C’EST DU BOULOT ! MON BOULOT

Comme c’est un vélo italien, il a été construit avec des tubes Colombus, une référence mondiale. Comme tous les fabricants, il a une gamme large , celui-ci est en colombus Aelle, il y a une multitude de modèles de ce tres grand fabricant de tubes des année 80.

AelleandZeta

COLOMBUS

IMG_20181025_175249

« L’acier est le matériau qui a été le plus utilisé dans la construction des cadres haut de gamme en raison de ses caractéristiques mécaniques supérieures, notamment grâce sa résistance supérieure à l’effort et à sa résistance à la rupture très proche de celle des matériaux composites avancés. »

s-l300

 Des chromes qui vont revivre Pas mal d’huile de coude, de vinaigre et laine d’acier, pour avoir un résultat). Mon résultat!

À noter, le tube arrière creusé pour le passage de roue ( ah… ces Italiens)

Il sera équipé d’une Selle Italia Turbo, d’un groupe shimano 600 ou Campagnolo (sans le pédalier) de mon époque minime cadet. D’un pédalier double Nervar celui-là !

IMG_20181025_175421.jpg

d’une roue libre Maillard 5 pignons avec jantes et moyeux Mavic mais avec des pneus 700 X 23,  je ne veux pas remettre des boyaux cause sécurité et pour la facilité.

Alors dans quelques semaines voir des mois de préparation le vintage c’est ma passion il faut du temps pour un bon résultat. ALLEZ THIERRY AU BOULOT!

Ce velo légendaire sera en location à mon atelier pour le printemps 2019 pour mes premières cyclos découverte.

Taille du cadre 48/50  (pour petite taille et dame)

Thierry Mollé

IMG_20180615_114921
ETE 2018 départ pour le club des supporters Team AG2R LA MONDIALE

 

 

 

 

Compatibilité pneu/jante route et rando

Pour la randonnée comme pour la course respectez les largueurs de pneus par rapport à votre jante.

ETRTO-1

 

Je vois que depuis les années 80 les dimensions évoluent, les jantes aussi pour le spécialized mon Gravel/route je vais passer de 28 à 25 pour le course Look de 23 à 25. La dimension 28 est tres confortable mais pas assez roulant que du 25 car dans le club la majorité c’est du 25.

voir mes autres articles Mavic Pneus 

 Attention aux jantes

Un pneu se monte sur une jante de même diamètre, c’est logique, mais on ignore parfois qu’il y a aussi une relation à respecter entre leurs largeurs respectives.

Un pneu sur une jante trop large : il ne sera pas bien maintenu et risque de déjanter dans un virage, ou crever par pincement de la chambre à air entre la tringle et la jante.

Un pneu sur une jante trop étroite : s’il est peu gonflé il ne sera pas bien maintenu, avec des sensations bizarres au guidon et un mauvais guidage de la roue avant, en particulier dans les virages ; s’il est trop gonflé il induit des efforts importants sur les flancs de la jante et il annule la qualité principale des gros pneus, à savoir le confort et l’accroche dus à la basse pression.

Notez que, contrairement à une chambre à air, un pneu ne se dilate pas quand on le gonfle (il devient juste plus dur), donc s’il est monté sur une jante large il devient plus large et moins haut, s’il est monté sur une jante étroite il devient plus étroit et plus haut.

Dans le temps les tableaux de compatibilité pneus/jantes étaient faits par des ingénieurs, maintenant ils sont faits par des commerciaux qui veulent toujours vendre plus de produits. Résultat ils sont moins contraignants et plus tout à fait corrects. Dans le tableau ci-dessous vous trouverez « en petit » les limites de compatibilité jantes/pneus officiellement admises et « en grand et gras » celles que je préconise pour un comportement sain, un montage facile, et une cohérence logique entre le type de vélo, le choix de ses jantes, et la largeur de ses pneus.

quel pneu pour quelle jante.JPG

dessin de simon

logo gm le tour de thierryTHIERRY MOLLE

La suite de Mavic une grande histoire du cyclisme (3ème partie)

1985-2.jpg

La suite de Mavic une grande histoire du cyclisme. (3ème partie)

J’utilise les roues Mavic cosmos bleu et c’est le top je ne changerais pas pour des roues de maintenant.

cosmos_g

1996 : Roue Hélium, jantes et moyeux rouges. Première roue complète ultra légère, pensée spécifiquement pour la montagne.  « Les crossmax » conçue spécifiquement et comme un « système » global, la roue Crossmax.  La « roue hors la loi » résistante et légère. Jante avec profil surdimensionné et paroi ultrafine, moyeu arrière FTS et système de blocage rapide. 26 rayons à l’avant, 28 à l’arrière, croisés à 3 côté roue libre et radiaux côté opposé. Elle est utilisée aux J.O. d’Atlanta.

1996-2
Roue Hélium, jantes et moyeux rouges

1999 : Mavic présente le Mektronic, premier groupe de transmission électronique sans fil. Naissance du Mektronic : un pas de plus dans le dérailleur électronique. Cette fois sa transmission est sans fil, par ondes radio codées numériquement et des points de commande sont multiples : intégrés dans les poignées et sur un ordinateur de bord fixé sur le cintre. Celui-ci est multifonctions et donne la vitesse, la distance parcourue, le temps écoulé, pignons sélectionnés, etc.

1999-3
MAVIC Mektronic, premier groupe de transmission électronique

UST Tubeless La marque réunit autour d’une table les deux grands du pneumatique, Michelin et Hutchinson, sur un objectif : le Tubeless. Résultat : la roue Crossmax UST Tubeless. Sur le profil de la jante, une gorge reçoit les tringles du pneumatique lors du montage. Au gonflage, les tringles se plaquent contre les parois de la gorge, puis montent et se clippent sous les crochets de la jante. La possibilité de rouler avec moins de pression sans crevaison par pincement améliore sensiblement la motricité et la tenue en virage.

images
Concept Fore, Ksyrium

En 1999 c est aussi un grand pas avec Concept Fore, Ksyrium Saut technologique. Avec l’approche système, Mavic remet en cause les standards. La marque élabore le concept Fore, une innovation technologique issue de l’aéronautique, et conçoit ainsi les roues Ksyrium et Crossmax. Les rayons sont fixés grâce à un tunnel fileté obtenu par repoussement de la matière sur une seule paroi de la jante. Fin du percement de la jante. Résultat : étanchéité assurée, suppression des fonds de jante, diminution du nombre de rayons, allègement de la roue, meilleurs rigidité et résistance.

2002 : Mavic dépose le brevet de l’ISM (Inter Spoke Milling) protégeant le procédé mécanique d’usinage du pont supérieur de la jante entre les trous de perçage de fixation des rayons. Cette innovation réduit la masse en rotation (réduction de l’inertie) et diminue le poids de la jante de près de 10 à 20 % sans altérer sa résistance et améliore ainsi sa performance.

 

2003 : Mavic innove et présente le compteur cycliste Wintech qui remporte dès son année de lancement le grand prix de l’innovation aux Etats-Unis. Sa particularité : le capteur est situé dans le levier de blocage-rapide de la roue avant et les données sont transmises sans fil au récepteur par liaison numérique codée insensibles aux interférences.

2007 : Création de R-SYS, la troisième génération de roue à rayons carbone tubulaires suivant le concept TraComp. La technologie TraComp évite que les rayons se détendent et maintient la rigidité latérale de la roue sous des contraintes élevées. Les rayons tubulaires en carbone solidaires de la jante et du moyeu limitent la déformation et le déréglage de la roue (prise de voile), minimise la fatigue des matériaux en réduisant la tension des rayons (durée de vie prolongée), ce qui permet de maximiser la réduction de poids et les performances de la roue complète.

2008 : Une gamme de pédales pour le cyclisme voit le jour. Cette gamme de pédales Mavic, après l’innovante 646 LMS de 1990, compte trois modèles de route. Sur ces articles, l’accent a été mis sur le transfert d’énergie, la fluidité des roulements et la résistance des cales à l’usure. Le fleuron de la gamme nommée Race SL Ti à axe titane pèse à peine 110 grammes. 2008 c’est aussi le lancement d’une gamme complète de chaussures, textiles et accessoires de cyclisme. Mavic franchit une nouvelle étape dans son développement en lançant une gamme complète de chaussures, textiles et accessoires. Cette gamme très large intègre des équipements innovants répondant parfaitement aux attentes des cyclistes les plus exigeants. Ces innovations se portent au niveau des matières, des accessoires et des coupes techniques et fonctionnelles. Les produits sont dédiés à toutes les pratiques cyclistes, que ce soit la route, le triathlon ou le VTT et pour répondre aux attentes des hommes comme des femmes.

2010 : Pour la première fois, les roues sont conçues en intégrant leurs pneus spécifiques. En développant les technologies roues et pneus ensemble, Mavic entre dans une nouvelle ère de la conception de roues et peut améliorier la réactivité du système.

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite de Mavic une grande histoire du cyclisme (2ème partie)

La suite de Mavic une grande histoire du cyclisme. (2ème partie)

1989.jpg

 1989 :  Greg Lemond gagne le Tour de France en «Tout Mavic». Une victoire inouïe qui s’inscrit dans la grande histoire du Tour : l’écart sur Laurent Fignon, second, est de 8 secondes.

1992-1.jpg

1992 : Roue 3G à bâtons profilés pour l’avant ou l’arrière avec cartouches-moyeux interchangeables. Elle fait l’événement des J.O.de Barcelone avec Chris Boardman.

1992-2.jpg

Comme Shimano, Mavic travaille sur un dérailleur à commande électrique qui est expérimenté par les équipes Once et RMO sur le Tour de France. L’innovation fait figure de révolution. L’année suivante, Mavic lance le ZMS (Zap Mavic System), premier dérailleur arrière piloté par microprocesseur. Aux deux endroits stratégiques du guidon, deux touches pour descendre ou monter les vitesses. Juste un effleurement et le microprocesseur installé dans le guidon transmet en temps réel l’information aux électroaimants du dérailleur. Donc je confirme que ce n’est pas Shimano qui la inventé.

1994 : La roue, systeme global

1994-2.jpg

Avec cette approche, Mavic conçoit la roue Cosmic. Elle est commercialisée en deux versions: Cosmic alu, Cosmic Carbone. 16 rayons en inox profilés à l’avant comme à l’arrière sont agencés de façon particulière: droits radiaux sur roues avant, croisés sur roues arrière. Leur nombre, leur forme et leur position diffèrent selon les versions. De recherche en dépôt de brevets, Mavic fait évoluer têtes et corps de rayons, leur positionnement et leur fixation sur jante et moyeu améliorant ainsi constamment le comportement de la roue.

1996 : Fin du logo parallélèpipède, début de l’ovale. En 1996, la marque se place au coeur du mouvement et l’amplifie avec les tracés noirs de part et d’autre.

1996-3.jpg

Demain la 3 ème partie « La suite de Mavic une grande histoire du cyclisme »

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé

 

Souvenir des années 80 avec mes vélos

img189
Mon vélo Gitane pièce unique en parme signé à mon nom

Souvenir des années 80 avec mes vélos que je regrette beaucoup de les avoir vendus à l’époque.

Mais c’est ainsi on ne peut pas revenir en arrière. Si avec les photos que je viens de retrouver.

Mon vélo de route était un Gitane je l’avais faire repeindre à la maison Elvish rue de Livron à Pau dans le 64. C’était la seule boite de la région à faire les peintures emmaillé au four ma couleur préféré était le « parme métal » donc je l’ai fait repeindre de cette teinte. peinture unique.

img188
Mon vélo route Gitane parme avec le maillot Renault Gitane contre ma voiturette sans permis Mini Comtesse !

Le montage : En freins des modolo Speedy noir c’était premiers freins noirs. Mais leurs particularités les patins étaient en poudre idéal pour le freinage sur route mouillée.

Ensuite selle italia Turbo jaune un super confort à l’époque, pédalier Stronglight 51 X 42

La roue libre était Maillard,  il n’y avait pas de shimano tous les pignons était interchangeable et très fiable. Les roues à boyaux, jantes Mavic moyeux Campagnolo, je trouve que le matériel de cette époque étaient plus solide que maintenant.

Le cadre un 3 tubes reynolds 531 avec chrome fourche av et hauban tous mes vélos ont eu la fourche av chromé et même maintenant avec mon cadre look 233kg. derailleurs av et ar Simplex Gold et après

c ‘était le shimano 600 EX GS .

Shimano 600 EX GS Arabesque
Shimano 600 EX GS Arabesque

s-l1600
Dérailleur AR Simplex Gold

img191
Vélo de piste Motobécane équipement Campagnolo

 

Le vélo de piste c’était le vélo de Laurent Jalabert que mes parents étaient aller chercher à Mazamet pour mon anniversaire pour mes 15 ans.

img133 (2)

Quelle surprise quand j’ai vu que j’allais faire de la piste et participé au championnat des Pyrénées.

Au niveau équipement il était équipé tout Campagnolo ne me souviens pas du modèle de campa.

Les boyaux étaient tellement lisses que ça ressemblait à du velours les fameux Vittoria pro à l’époque un boyau piste tournait autour de 300 francs.

Sur les deux vélos il n’y avait pas de pièces en acier mise à part des roulements.

Voila que de souvenirs qui me reste grâce à mes photos.

img190

Ma mini comtesse de  toutes les voiturettes sans permis fabriquées à l’époque, la Mini Comtesse était certainement l’une des réalisations les plus originales mon patron m’avait fait ce cadeau.

cropped-logo-gm-le-tour-de-thierryThierry Mollé