Faire du vélo n’est pas seulement un sport. C’est un bienfait social

avec le maillot rouge.PNG
Cette fois c’est décidé et bien décidé : vous élisez le vélo tête de liste de vos prochaines emplettes.
Un vélo, peut-être deux ou plusieurs afin de satisfaire à la dévorante passion de vos proches en faveur du seul véhicule terrestre mû uniquement par l’être humain. A vous, bientôt, les grands espaces champêtres, les coins de nature et le plaisir non dissimulé de vous faufiler en ville à travers les autos.
Sauf que, pour en arriver là, si vous ne disposez point de solides connaissances « dans la bécane » et d’une liste aussi exhaustive que possible des trucs, astuces, pièges en tous genres, faire l’acquisition de la machine de vos rêves comme des multiples équipements et accessoires afférents n’est pas toujours chose aisée. Avec de fâcheuses conséquences possibles pour l’épaisseur de votre portefeuille, outre quelques « gamelles » assurées sur le goudron ou les feuilles mortes pour qui choisit n’importe quoi pour n’importe qui.
Histoire de bénéficier de deux roues d’avance sur les copains, grande est la tentation de fondre sur un vélo de « pro ». Le cyclisme sur route comme le VTT figurent parmi les rares sports ou n’importe qui peut acquérir un matériel identique à celui du champion du monde. Le vélo du vainqueur du Tour de France vous fait envie : ne faut-il pas trois semaines de rêve pour nourrir les 343 autres jours de l’année ? Un conseil : « le vélo du maillot Jaune « ne signifie pas grand-chose, quand on sait que les mécanos le remettent pratiquement à neuf dans la nuit à chaque étape : à ce rythme, au bout de 21 jours on ne risque guère de le voir s’user ! Et ses manivelles de pédalier de 180 mm de long ou son braquet de 56/12, près de 10m de développement à chaque tour de pédale, ne vous conviennent absolument pas.
Et puis les innovations dans le vélo, il y a les vraies, et toutes les autres. Lors d’un salon du cycle, en consultant la pile de luxueux dépliants et catalogues, nous en étions arrivés à la conclusion que les multiples perfectionnements annoncés (et qui, tous, devraient gagner du temps au coureur), montés ensemble sur le même vélo lors du prologue du Tour de France disputé sur 8 kilomètres, devaient, en toute logique, permettre à un champion de gagner tant de minutes et de secondes que leur addition le faisait arriver avant d’être parti…
Heureusement nombre d’améliorations du haut niveau se retrouvent proposées aux sportifs de la fin de semaine : indexation au guidon, prolongateurs, pédales automatiques, roulements annulaires, jeu de direction à aiguilles, jantes ovalisées « Aero », chambres à air latex gonflées à haute pression, cadre en acier léger ou en alliage d’aluminium ou en carbone dérivé de l’aéronautique, entre autres progrès réels.
En tenant compte que le bon vélo n’est rien d’autre qu’un savant compromis entre rendement, sécurité et confort. Le cadre, lequel tient lieu à la fois de châssis et de carrosserie, est à choisir en premier, en fonction de votre taille comme de l’usage projeté pour le (futur) vélo. Ensuite, selon le modèle retenu, votre vélo comptera de 1500 pièces (vélo de course sur route) à 2000 pièces (cyclotourisme, VTT, VTC, ville).
Ce vélo va s’user plus ou moins vite : en tout terrain le renouvellement des pièces apparaît plus fréquent que sur la route. Vous devez le transporter, l’équiper, le métamorphoser d’une année à l’autre. Dénicher les itinéraires les plus attractifs autant que les plus sécuritaires occupera vos soirées, penché (e)s sur cartes, plans, guides, passant des coups de fil à l’autre bout de la région ou du pays afin d’en avoir le cœur net.
A l’inverse d’autres sports, on n’a jamais eu besoin de « démocratiser » le vélo. Sport de la route et de la rue, il appartient à tous. Moyen de locomotion sans égal en matière de coût énergétique comme de préservation de la quantité de la vie, il a son avenir devant lui. Extrait de vélo pratique de Michel Delore
Thierry MOLLE : J’en suis surpris chaque jour je veux vivre de ma passion
« J’ai fait du vélo au niveau amateur dans les années 80,90, mais je n’avais pas le niveau pour passer professionnel. Etant donné que je suis un grand passionné de vélo, j’ai repris le vélo depuis un peu plus de un an et souhaite faire découvrir ma passion ».
Thierry Mollé
LE TOUR DE Thierry prochainement mon atelier vélo
Le décor est planté. Vous entrez en scène.
Silence, on roule

Quel braquet

braquet velo
Pour faire suite à vos demandes, quel braquet choisir
En fonction du profil et de votre niveau ? Voici les tableaux des développements pour le vélo de route (roue de 700) et VTT (roue 26”) en fonction des plateaux et cassette montés sur la transmission de votre vélo.
Les tableaux:

img168.jpgimg167img169.jpg

Le développement est la distance parcourue à chaque tour de pédalier obtenue en multipliant la circonférence de la roue par rapport pédalier/pignon, soit pour 32 dents au pédalier et 23 dents à la roue-libre avec des jantes de 650 (ou 26 pouces) et tel pneu de cyclotourisme à circonférence de 655 mm, pneu gonflé: (0,655 X 3,14) X 32 div par 23 = 2,85 m
évitez les doublons par exemple 43/16 = 51/19 soit 5,64 m
Alors a vos braquets !
Thierry Mollé

Vivons vélo un retour au vélo

Vivons vélo un retour au vélo

vivons velo.png

Fan de l’équipe AG2R, j’ai découvert « Vivons vélo » Très belle initiative. J’ai téléchargé l’application https://play.google.com/store/apps/details?id=com.fr.ag2r.vivonsvelo&hl=fr

L’application Smartphone « VIVONS VÉLO », gratuite et disponible sur Android et iOS, a été lancée en juin 2015. Conçue avec des professionnels de la santé, ce véritable « coach de poche » accompagne chacun dans la pratique du vélo au quotidien, encourage ceux qui souhaitent progresser et dispense de nombreux secrets et conseils.

Ça motive de faire du vélo, concept intéressant, œuvrer pour une association par l’effort 1€=10km (hors événements rassemblement 1€ = 1km) La somme est reversée par AG2R à l’institut Pasteur pour la recherche médicale. Ensuite j’ai eu la chance de participé à un rassemblement pas trop loin de chez moi le 1 er juillet (jour de ma fête) c’était aussi le premier jour du Tour de France 2017

Les Rassemblements VIVONS VÉLO sont des balades à vélo conviviales de 25km à 35 km en moyenne, pour petits et grands. (Re)mettez-vous en selle accompagné(e) de moniteurs afin de (re)découvrir votre département, villages et ses alentours.

vivons velo saint germe 1 er juillet 2017.jpg

Prochain rassemblement VIVONS VELO

SAINT GERME entre Aire sur Adour (40) et Riscle (32)

Le Samedi 14 Octobre 2017

RDV à 9h15 Mairie de Saint-Germé – Place de l’église, 32400 Saint-Germé

Parcours de 31 km, légèrement vallonné, sans difficulté. Accessible à tous. Pauses photos, à Cahuzac, au bord de l’Adour et à Termes d’Armagnac, au pied de la tour.

Inscription ici: https://www.inscription-vivonsvelo.fr/rassemblement/saint-germe.html

 

La bonne occase

velo occasse.jpg

le vélo bon marché qui peut couter cher, surtout regarder en premier les pièces d’usures pneus, chaine, control des jeux… 

Un prix attractif ne doit pas être le seul critère d’achat :

Quel usage comptez-vous faire de ce vélo d’occasion ?

Exemple : un vélo de course sur route n’est pas valable pour circulation urbaine, un bicross ne convient pas à un enfant pour se promener avec ses parents et aller à l’école, ferez-vous du cyclotourisme de façon intensive ou non ?

La hauteur du cadre vous convient-elle ? Sinon vous n’irez pas loin. D’autant que si le cadre est de petite taille cela signifie que son tube supérieur (horizontal sur certains vélos) est court.

L’état du cadre : ne comporte-t-il aucun choc, aucun trou rebouché (avec du mastic, cela arrive !), pas de rouille ?

L’aspect des composants : La chaine ne doit pas être rouillée, les vitesses doivent passer facilement et sans bruit, les câbles (freins, dérailleurs) ne doivent pas être effilochés, les pneus doivent conserver des nervures apparentes, les rayons doivent être au complet et tendus (sinon la roue est voilée). Les patins de freins sont-ils en bon état de fonctionnement ? La direction peut se révéler dure et les pédales craquer à chaque tour. Si l’état du vélo d’occasion n’est pas satisfaisant, exigez une remise en état préalable. Et attention de ne pas vous faire refiler un vélo volé : les occasions valables se font le plus souvent par l’intermédiaire d’un club ou d’un vélociste, les garanties sont supérieures.

Les accessoires indispensables sont-ils présents ? Pompe, porte-bidon et bidon, garde-boue, éclairage… Simon proposez un rabais sur le prix initial.

Si le prix vous semble élevé, vous êtes en droit de réclamer des « plus » : compteur électronique, porte-vélo pour l’auto, outillage, pièces de rechange…

Avant de vous décider, n’hésitez pas à vous rendre dans les magasins comparer les vélos de niveau équivalent : il existe des occasions valables, mais aussi des cas ou un vélo neuf, pour à peine plus cher, se révélera plus rentable à l’usage.

velo look Thierry (19).jpg

Col des Ares avant les coureurs du Tour 2017

20170713_141028.jpg

Bonjour les Pyrénées bonjour le Tour 2017 – jeudi 13 Juillet –

Le col des Ares sera escaladé lors de la 12 ème étape du Tour 2017, Pau – Peyragudes

col des ares pente

Le col des Ares 797 mètres, est situé en Haute-Garonne entre Juzet d’Izart et Fronsac à une trentaine de kilomètres au nord de Luchon.

20170713_090712

Départ de Fronsac (31) petit village au pied de ce col à 8,40 km du sommet, les pourcentages sont 3,93% de moyenne et 11% en maximal.

Suite à mon contact sur Facebook avec Stéphane Rivière un copain d’école avec qui je partage mes parcours vélo notre passion, car lui aussi fait du vélo « un élite » Thierry ce col est très bien pour la reprise des cols pyrénéens, un régal tu vas voir…

Il avait raison un régal, je suis arrivé au village de Fronsac vers 7h du matin, je me gare là où il y a déjà du monde, des camping-cars et des cyclistes comme moi !

20170713_075725.jpg

Un petit déj équilibré ensuite je me change et prépare le vélo, les bidons, le sac à dos et voilà c’est parti pour un petit échauffement dans le village de Fronsac et ensuite je commence par monter tranquillement.

Hi pas de réseau application Vivons vélo ne fonctionne pas dommage !

Déjà du monde sur la route c’est normal le tour passe par là.

Brouillard, pluie fine au rendez-vous heureusement j’étais bien couvert.

20170713_141037.jpg

Et la suite je vous la laisse découvrir dans le film que j’ai fait avec une Go pro sur le casque…

 

Merci a Stéphane Rivière pour toutes ses motivations dans mon Facebook

Sportivement Thierry

 

Régulateurs de l’allure les dérailleurs

derailleurs1.jpg

A vos vitesses !

Des régulateurs de l’allure, selon votre condition du jour pour pouvoir vous adapter au terrain en maintenant une cadence de pédalage régulière sans effort démesuré.

Changer de vitesse tout en pédalant mais sans forcer sur les pédales à ce moment précis.

Ne pas confondre dérailleur et changement de vitesses dans le moyeu (utile, par exemple, pour le vélo de ville).

LES 10 REGLES D’OR

1 Aucune montée n’est impossible : beaucoup qui ne grimpent pas les côtes sans endurer le martyre le feraient avec agilité s’ils disposaient de braquets adaptés, tout en ayant une bonne connaissance des innombrables astuces possibles grâce aux dérailleurs.

2 Le couplage poignées de freins-sélection des vitesses au guidon constitue un fantastique progrès : finies les pertes d’équilibre en lâchant le guidon pour changer de vitesses avec, quand n’existait point l’indexation, l’obligation de regarder sur la roue-libre ou s’était placée la chaine.

3 Réglages préalables :

Le bon fonctionnement des dérailleurs AV/AR suppose un réglage correct de l’indexation, donc des câbles.

La longueur de la chaine doit être correcte : placez-la sur le grand plateau et sur le plus gros pignon de la roue-libre ; rapprochez les mains l’une vers l’autre, chacune tenant un maillon, les mains placées avec un écart de 4 maillons. Si un maillon seulement sort de la denture, la longueur est correcte, au-delà la chaine est trop longue et il convient d’enlever un maillon.

4 Un compteur avec cadence de pédalage est conseillé afin de sélectionner judicieusement vos vitesses à grande vitesse sur le plat comme en montez ; à coupler avec l’utilisation du cardio-fréquence-mètre, ainsi que nous l’expliquons en détail dans « préparation et entrainement du cycliste ».

5 L’état de la mécanique (voir le paragraphe suivant), la résistance à l’avancement, le gonflage des pneus ou boyaux, les frottements, les intempéries, la saison, l’altitude, la fatigue, l’ensemble de ces facteurs influe sur le choix des vitesses.

6 Chaque chose en son temps : changez d’abord de plateau, passez alors d’un pignon à l’autre, méthodiquement, sans hâte, jamais deux ou trois à la fois.

7 Ne pédalez pas la chaine trop tendue et toute tordue (sur le grand plateau et le plus grand pignon ou sur le petit plateau avec le plus petit pignon). Elle fonctionne mal, nuit au rendement, s’use trop vite. Conclusion : dans la pratique on ne peut utiliser tous les rapports possibles afin d’éviter ces écarts excessifs ; sur 21 vitesses grâce à un triple plateau, on en a au moins 4 qu’il vaut mieux ne pas chercher à utiliser.

8 Ne changez de vitesse que quand le besoin s’en fait sentir :

Fatigue, pente plus ou moins forte, vent de face ou trois-quarts avant, sol difficile, etc. Avec le vent de face, sur la route ou chemin (plat) on met parfois un braquet de montée ! Si le braquet en service devient trop dur, mettez le plus petit ; mettre plus petit signifie soit mettre le petit plateau, soit mettre la chaine sur un pignon plus grand (ou les deux à la fois). Mettez plus grand (ou plus gros) signifie soit mettre la chaine sur le grand plateau, soit mettre sur le pignon plus petit (ou les deux à la fois, à quelques instants d’intervalle).

9 Changez de vitesse avant qu’il ne soit trop tard : avant d’avoir besoin de mettre pied à terre ou, au contraire, d’être largué(e) par les copains. Anticipez la pente en rétrogradant juste avant qu’elle ne commence, même chose vers la fin de la descente pour ne pas pédaler dans le vide au début du plat. Avant un virage serré, rétrogradez d’un ou deux pignons successivement (et pas seulement en compétition) : vous relancerez l’allure en douceur dès la sortie de la courbe pour revenir au braquet précèdent (saut si vous vous trouvez alors avec vent défavorable).

10 A ne pas faire !

Pédalez en arrière, surtout quand vous changez de vitesse : risque de blocage de la chaine par un saut de celle-ci entre la roue-libre et les pattes arrière du cadre, d’où blocage du vélo et risque de chute.Oublier de garder un pignon de réserve pour le cas où une pente encore plus forte viendrait à surgir : cela n’est possible qu’à condition de disposer au départ d’une gamme suffisamment large de braquets.

La tenue 100% cycliste

Comme une seconde peau il faut être bien sur le vélo de la tête aux pieds!

14556590_930295550407629_7017677767042578235_o

Soit vous débutez et vous devez tout acheter, soit vous estimez que votre panoplie n’est plus du tout à la mode ; avant d’être trop ringard (e), changez !

20161029_112534

Savoir choisir vos vêtements

Le fonctionnel, le confort primeront sur les belles couleurs.

Mieux vaut trop vous couvrir que pas assez.

20170515_183413

 

Pour les personnes « enveloppées », survêtement préférable aux vêtements trop collants.

Le bon plan : un tissu mélangeant résistance à l’usure (polyester), confort (coton), élasticité (lycra).

Vous devez disposer d’une bonne liberté de mouvement : les adeptes du vélo loisir n’aiment guère se sentir serré au niveau des bras, du cou de la ceinture ; ils préféreront les peaux de chamois des cuissards préformés, plus larges.

Choisissez des vêtements légers , ce qui n’empêche point de doubler le cuissard par grand froid, de penser lors de l’achat au nombre des poches (à leur fermeture aussi), à la qualité des fermetures à glissière(haut du maillot cycliste, veste de survêtement).

Pour le VTT il existe des maillots anti-chaleur à mailles plus grosses pour une meilleure aération compte tenu de la vitesse plus faible que sur la route.

Prenez des tissus modernes : séchant rapidement après lavage (maillot et surtout cuissard doivent être disponible le lendemain), évacuant le plus possible l’humidité de la transpiration donc évitant la désagréable sensation de froid avec un vêtement mouillé, des tissus ni trop raides (irritant la peau) ni trop souple (ne restant pas en forme).

Surveillez à l’achat la qualité des coutures et soudures sur les vestes thermiques en néoprène.

La peau de chamois naturelle à disparu : elle était difficile à entretenir, peu hygiénique ; la synthétique est préformée, donc déjà adaptée à l’anatomie, sans coutures, très absorbante, aisément lavable, douce au toucher, traitée contre les bactéries et séchant vite. Pratique : le short à cuissard interne.

N’oublier pas un coupe-vent léger (avec ou sans manches), pliable au point de se fourrer dans une poche du maillot : il est passe-partout, multi-usage (imperméable par temps de pluie, blouson quand il fait froid et notamment en haut d’un col ou si vous revenez face au vent du nord, protecteur durant les minutes d’attente sur la ligne de départ d’une compétition et après l’arrivée pour ne pas prendre froid).

Indispensables

Vous protéger correctement au bas du dos (d’où l’utilité du maillot cycliste, conçu long à cet effet).

Par grand froid, un cuissard long, des gants (avec peut-être des sous-gants en soie), un bonnet protégeant les oreilles et le crâne, des couvre-chaussures, une veste thermique voire une chasuble en fil d’aluminium tissé (qui laisse respirer), des lunettes à écran non teinté.

Pour la pluie, du Goretex (blouson, gants).

Chaussures

Chaussures pour pédales automatiques (compatible avec les pédales du vélo, c’est capital à prendre en compte à l’achat) avec, au choix, chaussures à mini-talon autorisant la marche (pour les cyclotouristes qui aiment s’arrêter en cours de route, pour la plupart des vététistes) ou chaussures de compétition,

Chaussures adaptables aux cale-pieds,

Chaussures cycliste striées s’adaptant ainsi aux pédales crantées (en cas de secours, utilisez des « jogging » à semelles peu épaisses).

Conseils de Thierry

Achetez vos chaussures en fin d’après-midi quand vos pieds ont gonflé.

Prenez- les avec une demi pointure de plus que vos chaussures d’usage quotidien : vos pieds ne doivent pas être trop serrés afin de ne pas freiner la circulation sanguine, le gros orteil devant seulement effleurer la chaussure.

En même temps choisissez des socquettes conçues pour le vélo : absorbantes, élégantes.20170424_155229

 

Les chaussures cycliste requièrent peu d’entretien : après utilisation, laissez -les sécher en un lieu sec et aéré (pas dans un placard ni au soleil) ; nettoyer-les avec une brosse non dure, si nécessaire avec de l’eau savonneuse puis douce.

20170912_162814[1]