Lubrification, graissage de votre vélo

20160829_101621.jpg

Tous les deux mois en été, chaque mois en hiver (si vous roulez) : tel est le minimum. Outre une révision générale après une sortie sous la pluie ou simplement sur sol mouillé.

Utilisez des produits (huile, graisse) vendus par un magasin de cycles, donc spécialement conçus pour votre vélo.

Chaine : Soumise directement aux intempéries, elle « souffre » énormément en ramassant sable, terre, poussière, sel en hiver. Pour ne pas vous salir les mains, utilisez une pince à linge. Si vous nettoyez la chaine, faites-en autant pour le reste de la transmission (pédalier, pignons de la roue-libre, dérailleurs), sous peine de voir la saleté d’un de ces composants se transmettre, sous aux autres grâce à la chaine. Après chaque utilisation importante, brossez la chaine de haut en bas avec une brosse en crin ou un pinceau, graissez-la légèrement avec une huile épaisse (qui restera dans la chaine, à l’inverse de la vaseline en burette), par exemple une huile auto de viscosité « hiver ». Autre possibilité : nettoyage au pétrole dans un bac spécial, si possible en démontant la chaine pour la plonger dans un véritable bain, en grattant les maillons avec un pinceau et en la rinçant dans un second bain propre, enfin laissez égoutter.

Courroies de cale-pieds : en VTT, les graisser pour une meilleure conservation : utilisez des courroies noires, les claires à l’achat prenant vite une couleur sale permanente.

Dérailleurs : Nettoyer avec un chiffon et petite brosse, graissez légèrement avec de la vaseline. N’oubliez pas galets, ressorts, câbles (comme pour les câbles de freins : graisse antirouille aux embouts de gaine et butées de cadre). Soignez le dérailleur AV, le plus exposé à cause des projections de la roue.

Freins : Après décrassage, huilez avec de la vaseline ; veillez à ne pas mettre d’huile sur les patins et la jante.

Roue-libre : Nettoyer les pignons avec une petite brosse (à dents !) et un morceau de chiffon sec et propre passé sur les dents (une à une) et entre chaque pignon. Le sable fixé sur les dents accélère l’usure de la chaine, diminue l’efficacité du pédalage. Les roulements (ainsi que ceux des moyeux, des jeux de direction et de pédalier) doivent être graissés après démontage : une opération que vous pouvez faire faire par un réparateur professionnel, à moins de disposer à la fois de temps et de l’outillage spécialement conçu à cet effet. Attention : pas de nettoyage des roulements avec du pétrole et de l’essence.

A vos pinceaux!

logo le tour de thierryThierry Mollé

Auteur : LE TOUR DE Thierry

J’ai 50 ans, et pratique le vélo depuis tout petit, en compétition et en randonnée. J’ai commencé avec diverses marques de vélo, puis je suis devenu accro à la marque LOOK . Le vélotaf est aussi à l’honneur sur ce site: vélos sur route, VAE, VTT, fitness, entraînements des idées l'entretien la réparation, achat, des trucs, les pièges à connaître... J’espère que mon site saura vous guider dans vos choix ! N’hésitez pas à commenter ou à me contacter, c’est avec plaisir que je vous répondrai !

Une réflexion sur « Lubrification, graissage de votre vélo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s